Comment la musique exerce-t-elle son influence sur les auditeurs ?

La musique est pour l’auditeur moyen, c’est-à-dire la plupart d’entre nous une affaire de centrale analogique. Nos racines animales, nos premiers apprentissages ont favorisé cette primauté. Ainsi par un jeu de conditionnement, nous sommes amenés à ressentir certains affects  (émotions) selon la manière dont la musique est encodée par l’auteur et l’interprète. Ce codage se fait en jouant sur les paramètres du son : le timbre, l’intensité et la manière dont ils sont utilisés dans le temps (durée, rythme, cadence, …).

Notre décodage de la musique est en définitive à la fois lié à des expériences personnelles et à des conventions, des règles culturelles, il est lié à notre manière de nous représenter le monde (Carte du monde en PNL).

Premier souci pour le musicothérapeute, établir la liaison avec les auditeurs.

La musique entendue doit se synchroniser sur le ressenti des auditeurs et leur permettre de se synchroniser eux aussi sur la musique.

Une majorité des auditeurs doit pouvoir apprécier le morceau entendu et le morceau ne doit pas empêcher d'atteindre l'objectif de la démarche thérapeutique.

Retour